L'ESSENTIEL DE L'ACTU | Le transfrontalier et l'après-Fessenheim au menu de Sébastien Lecornu

Les élus haut-rhinois autour du secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu à Colmar - photo FB B Klinkert
13 avril 2018
Par Pierre Maurer
Retrouvez les temps forts de l'actualité de ce vendredi 13 avril en Alsace et en France, avec un coup d’œil à la météo.

Les jours de grève se suivent, s’interrompent avant de reprendre…

Nouvelle période de grève à la SNCF ce vendredi mais aussi demain. En Alsace, la situation reste compliquée et cela devrait être le cas même jusqu’à dimanche matin. Comptez sur 2 TGV sur 5 et 1 TER sur 3. Pas de circulation en revanche des trains Ouigo ou encore des TGV au départ d’Alsace et desservant la façade Atlantique, Lyon ou encore la Méditerranée. 

A LIRE AUSSI | Grève à la SNCF : détail des circulations du vendredi 13 avril

-

Le secrétaire d’Etat en charge de la transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, est en Alsace depuis hier

Son déplacement dans le Grand est a débuté par une séquence essentiellement consacré aux relations transfrontalières. Hier, Sébastien Lecornu a notamment acté, aux côtés des autorités allemandes, le lancement d’une étude pour un éventuel rétablissement de la liaison ferroviaire entre Colmar et Fribourg. Aujourd'hui c’est le dossier de l’après-Fessenheim qui occupera Sébastien Lecornu avec un agenda chargé pour rencontrer les différents acteurs du dossier.

-

L'émotion est grande depuis hier matin à Retzwiller dans le Sundgau.

Agé de 72 ans, le maire de la commune Gérard Chatonnier est décédé subitement hier des suites d'un malaise cardiaque. Il était impliqué dans la politique depuis près de 35 ans... Selon nos confrères de la presse quotidienne, l'élu aurait succombé à un malaise cardiaque au petit matin alors qu'il se trouvait chez lui et qu'il venait d'appeler les secours.

▣ A LIRE / A ECOUTER | Gérard Chatonnier, invité de "Bonjour M. le Maire" sur Dreyeckland

-

Les villes qui accueillent des cirques sont dans le viseur des militants de la cause animale.

Cela fait plusieurs mois que les revendications de ces dernières, à savoir ne plus laisser s’installer les cirques ayant recours à des animaux, sont portées aux oreilles des élus et aux spectateurs de ces cirques.

Hier, sur le parvis du centre administratif à Strasbourg, le collectif Animalsace a mis en scène des bénévoles habillés en prisonnier enchaînés ayant l’apparences de tigres, de lions ou encore de zèbres… Le bien-être animal, ces structures le réclament et incitent les villes à prendre des mesures pour ne plus accueillir les cirques en question.

La ville de Stg examinera un texte dans ce sens lundi en conseil municipal. On écoutera à 8h l’adjoint au maire Eric Schultz, qui milite aussi pour que ces cirques ne soient plus accueillis mais aidés dans leur reconversion.

-

Il se fait la malle avant d'être jugé

Un détenu a réussi à s’évader du tribunal correctionnel de Mulhouse, hier après-midi. Il est parvenu à se soustraire à ses gardiens, menottes aux poignets, avant d’être jugé.

-

Suite des blocages dans des universités

Les forces de l'ordre sont intervenues "dans le calme" hier soir pour évacuer les étudiants qui se trouvaient à l'intérieur de l'université de la Sorbonne à Paris. Les étudiants, réunis en assemblée générale, y avaient voté "l'occupation" du site, dans le cadre de l'opposition à la réforme de l'accès à l'université.

A Strasbourg, la reprise du blocage du Patio a été votée pour lundi.

-

Le tribunal de Nanterre rend son premier arbitrage judiciaire dans la bataille pour l'héritage de Johnny Hallyday.

Il se prononcera ce vendredi sur le gel des biens immobiliers et les droits artistiques du chanteur, à la demande des deux aînés du chanteur, David Hallyday et Laura Smet.

-

Des buts, du spectacle, des rebondissements...

L'OM est qualifié pour les demi-finales de la Ligue Europa, après sa victoire 5-2 face au RB Liebzig hier soir. Les Marseillais affronteront Salzbourg, Arsenal ou l'Atletico Madrid.

-

METEO

L’Alsace est coupée en deux ce matin avec un temps relativement calme quoique nuageux attendu dans le Bas-Rhin. Sur la partie sud, le ciel est plus menaçant avec déjà quelques foyers d’averses… Cet après-midi, l’instabilité sera générale et les averses éparses pourront très localement être accompagnées de quelques coups de tonnerre.

Retour d’un temps plus calme pour ce week-end.

Les températures sont toujourss aussi douces : 7 à 12°C pour les minimales. Pour les maximales : 17 à 19°C