Les Replays

ECONOMIE | L'aéroport d'Entzheim développe son offre d'affaires et ses infrastructures d’accueil

L'aéroport d'Entzheim continue son développement. Les chiffres de son activité en 2017 révèlent une dynamique lancée tant sur le volet affaire que tourisme et loisirs. 1,2 million de voyageurs ont transité par l'escale strasbourgeoise l'an dernier. 2018 sera l'année des investissements fonciers qui doivent permettre à l'aéroport de la capitale du Grand-Est, de stabiliser et amplifier sa croissance. Avec une progression de plus de 12% du trafic global, Thomas Dubus, le directeur de la plate-forme, a le sourire. La direction prise depuis plusieurs années semble porter ses fruits. Entzheim a trouvé sa place dans le marché concurrentiel des aéroports rhénans de proximité. On peut aussi bien prendre un vol pour affaires que pour ses vacances. C'est d'ailleurs la très bonne santé du secteur low-cost qui tire Entzheim, secteur qui représente plus de 95% de la croissance de l'aéroport. Mais pour Thomas Dubus, l'avenir c'est le développement du skyparc déjà existant et de nouvelles zones destinées à l'aviation d'affaires et aux activités aéro-industrielles. 15Ha vont être développés en connexion directe avec le tarmac, pour accueillir : - une extension du parking des avions - de nouveaux hangars de grande capacité, pour permettre d'héberger des appareils de plus grande taille qu'actuellement - un centre de service pour l'aviation d'affaires - et un nouveau pavillon d'honneur. Enfin, la nouveauté la plus visible, pour les passagers, sera l'arrivée de nouveaux commerces dans le hall des départs/arrivées. Un petit supermarché et un kiosque agrandi sont annoncés pour le courant de cette année.

L'aéroport d'Entzheim continue son développement. Les chiffres de son activité en 2017 révèlent une dynamique lancée tant sur le volet affaire que tourisme et loisirs. 1,2 million de voyageurs ont transité par l'escale strasbourgeoise l'an dernier.

2018 sera l'année des investissements fonciers qui doivent permettre à l'aéroport de la capitale du Grand-Est, de stabiliser et amplifier sa croissance.

Avec une progression de plus de 12% du trafic global, Thomas Dubus, le directeur de la plate-forme, a le sourire. La direction prise depuis plusieurs années semble porter ses fruits. Entzheim a trouvé sa place dans le marché concurrentiel des aéroports rhénans de proximité. On peut aussi bien prendre un vol pour affaires que pour ses vacances. C'est d'ailleurs la très bonne santé du secteur low-cost qui tire Entzheim, secteur qui représente plus de 95% de la croissance de l'aéroport.

Mais pour Thomas Dubus, l'avenir c'est le développement du skyparc déjà existant et de nouvelles zones destinées à l'aviation d'affaires et aux activités aéro-industrielles. 15Ha vont être développés en connexion directe avec le tarmac, pour accueillir :

- une extension du parking des avions

- de nouveaux hangars de grande capacité, pour permettre d'héberger des appareils de plus grande taille qu'actuellement

- un centre de service pour l'aviation d'affaires

- et un nouveau pavillon d'honneur.

Enfin, la nouveauté la plus visible, pour les passagers, sera l'arrivée de nouveaux commerces dans le hall des départs/arrivées. Un petit supermarché et un kiosque agrandi sont annoncés pour le courant de cette année.

18 janvier 2018