SANTÉ | Informer pour éviter la flambée des arrêts de travail

La nouvelle campagne d'information des CPAM d'Alsace s'intéresse aux prescriptions d'arrêts de travail - photo PM/RDL
10 avril 2018
Par Pierre Maurer (mis à jour le 11.04.2018 à 15h24)
Après avoir axé leur message sur les dépenses de santé et le bon usage des médicaments, les caisses primaires d'assurance maladies d'Alsace communiquent sur les arrêts de travail. Plus de 3000 arrêts sont traités quotidiennement dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin.

Cela fait un an et demi que les caisses primaires d'assurance maladie d'Alsace sensibilisent les assurés pour mieux maîtriser les dépenses de santé.

Leur nouvelle campagne (que vous pouvez découvrir en ce moment dans la rue ou sur les bus) cible plus particulièrement les arrêts de travail.

Des chiffres en hausse en Alsace

Le nombre de patients ayant eu au moins un jour d'arrêt maladie a progressé de 7,5% l'an passé.

En tout, 9 millions de jours d'arrêt ont été octroyés en 2017, ce qui représentant 314 M€ d'indemnités versées. Des sommes considérables pour les finances... et un risque de dérapage qui est réel aussi bien chez certains médecins que chez certains patients.

ECOUTER AUSSI | Les caisses primaires d'Alsace veulent faire baisser le nombre d'arrêts de travail

Prévenir plutôt que guérir...

Ce n'est pas une chasse aux sorcières que lance la Sécurité sociale sur ce dossier, elle le précise, mais bien une campagne d'information et de sensibilisation, quand les arrêts de travail tendent de plus en plus à se « démédicaliser » selon Christophe Lagadec, le directeur de la CPAM du Haut-Rhin

INTERVIEW | Christophe Lagadec, directeur de la CPAM du Haut-Rhin

Pour sensibiliser et informer le plus grand nombre, la CPAM joue aussi sur la corde de l'humour. Elle a fait réaliser de petits clips mettant en scène un médecin et un patient (fictifs) échangeant au sujet d'un arrêt de travail.