Actualités régionales et nationales

MOBILITÉS | Un label pour attirer les cyclotouristes en Alsace

14 septembre 2018 à 14h39 Par la rédaction de Dreyeckland
Les cyclistes et leur monture sont à l'honneur à l'hôtel du Dragon à Strasbourg.
Crédit photo : PM/RDL

A la croisée de 3 véloroutes européennes, l'Alsace a des atouts de poids pour attirer les cyclotouristes. C'est désormais au tour des hôteliers de miser sur l'accueil de cette clientèle croissante avec un tout nouveau label...
L'investissement dans les politiques cyclables est constant en Alsace. Ce sont les départements qui sont en première ligne pour développer les politiques cyclables et rendre plus attractif le territoire sur ce point.

Depuis 25 ans, les collectivités ont investi près de 300M€ dans les politiques cyclables et les infrastructures. C'est désormais au tour des hôteliers de miser sur l'accueil de cette clientèle un peu particulière...

Un label de plus : pour qui ? pourquoi ?

Désormais, sur les façades des hôtels, campings et autres offices de tourisme, on peut retrouver un nouveau label : "accueil vélo". Il ne s'agit pas que d'un autocollant supplémentaire si on en croit les membres d'Alsace à Vélo (émantation de l'agence régionale du tourisme, appelée ADT) mais bien d'une labellisation destinée à faire savoir aux cyclistes qu'ils sont les bienvenus dans un établissement "vélo friendly", équipé en conséquence pour les accueillir.

Tout établissement ne peut pas prétendre à disposer de ce label. Il lui faut remplir un certain nombre de critères comme se trouver à moins de 5km d'un itinéraire cyclable, disposer d'un abri à vélo sécurisé, offir un accueil spécifique et "attentionné", proposer un service de lavage du vélo et du linge... Une participation forfaitaire de 200€ est également demandée pour disposer du label durant 3 ans.

Exemple à Strasbourg

Pour l'instant, trois structures ont été labellisées : le camping et l'office de tourisme de Guebwiller (68). Dans le Bas-Rhin, l'hôtel du Dragon vient également de décrocher le label (notre photo en tête d'article).

Dans cet établissement (qui fait partie du groupe Diana), les propriétaires ont profité d'une récente rénovation pour proposer ce service à leur clientèle. Les cyclotouristes n'ont pas le même profil que des voyageurs se déplaçant avec d'autres moyens de locomotion. "C'est une clientèle plus aisée qui aime trouver le confort" assure Elodie Baly, la directrice administrative de l'hôtel.

L'hôtel du Dragon a aménagé un garage à vélo sécurisé accessible juste à côté de l'hôtel. Il prête également des vélos à ses clients et jouit d'un emplacement rêvé, en bordure sud de la Grande Île, non loin de l'Eglise et de la place St Thomas.

Photos