Actualités régionales et nationales

GASTRONOMIE | La choucroute d’Alsace désormais sous IGP

03 juillet 2018 à 13h05 Par Pierre Maurer
Crédit photo : C'est l'aboutissement de plusieurs années de procédure pour la protection de la choucroute alsacienne - photo Flicrk/ eLjeProks / CC BY-NC 2.0

Après plus de deux décennies d'échanges, de procédures et de débats en tous genres, la choucroute d'Alsace a été placée sous IGP, soit « indication géographique protégée ».

L'Alsace n'est - de loin - pas la seule région du monde dans laquelle on peut manger de la choucroute. Issue d’un mode de conservation originaire de Chine, la choucroute alsacienne se caractérise, selon son cahier des charges, « par des lanières fines et longues de couleur blanche à jaune clair ». Elle est « peu acide et peu sucrée » et procède d’une fermentation naturelle de choux râpés additionnés de sel, à l’exception de tout autre additif.

Pour les producteurs, cette date du 3 juillet 2018 est surtout le symbole d'une fin de combat. Cela fait vingt ans que ce plat se bat pour obtenir une IGP qui lui a été accordée en 2012 au niveau national.

« Cela a été très long parce qu’il y avait une certaine confusion entre le chou lui-même et le plat garni », a expliqué à nos confrères de l'agence Reuters l'eurodéputée alsacienne Anne Sander pour qui la reconnaissance européenne devrait permettre de « mieux valoriser le produit ».