Actualités régionales et nationales

EUROPA PARK | Réouverture du quartier Français et de son "Can Can Coaster"

13 septembre 2018 à 09h04 Par Pierre Maurer (mis à jour le 13.09.2018 à 12H36)
L'entrée de l'attraction s'inspire du Paris de la Belle Epoque et du Moulin Rouge, avec qui un partenariat a été conclu.
Crédit photo : PM/RDL

C'est en grande pompe que le quartier a été inauguré hier, en présence des danseuses du Moulin Rouge... La nouvelle attraction (qui remplace l'historique EuroSat, inauguré en 1989) s'inspire du Paris de la Belle Epoque...
Difficile de retrouver ses repères si on a été biberonné, comme bon nombre d'alsciens, à l'incontournable attraction EuroSat ! Les escaliers mécaniques et le décor spatial qui fleurait bon les années 80 a disparu.

Désormais, on entre dans la sphère en passant sous une réplique du Moulin Rouge parisien, puis place aux surprises et à la découverte d'un nouvel univers !

De la conquête de l'espace... à la Goulue !

Un partenariat lie désormais le parc de la famille Mack à l'emblématique music-hall géré par la famille Clerico. Europa Park peut utiliser le visuel et l'univers du cabaret... et les décorateurs et constructeurs de chez Mack ne se sont pas privés de le faire : dès l'entrée dans la file d'attente, le visiteur est plongé dans le Paris de la fin du XIXe siècle.

Il traverse successivement un hall où l'attend une réplique de la main de la statue de la Liberté (de Bartholdi) puis un atelier d'artiste, un jardin avant d'arriver dans les coulisses de la scène du cabaret.



(photos Europa Park)

Les autres nouveautés sont d'ordre technique : le manège qu'abrite désormais la sphère a été entièrement rénové. A l'heure de l'informatique, les rails ont été redessinés sur ordinateur afin de permettre aux visiteurs de bénéficier d'un parcours plus fluide et moins saccadé qu'avec les anciens trains.

(photo Europa Park)

On ressentira peut-être une petite déception en constatant que la décoration de l'intérieur du parcours a été réduite au strict minimum. Quelques vues de Paris redessinées, des jambes de danseuses relevées sous lesquelles le train passe à toute vitesse... le tout éclairé par de la lumière noire, conférant aux décors un look très rétro.

La réalité virtuelle poussée au plus haut niveau

Pour les plus aventureux, il est également possible de faire le parcours équipé d'un casque de réalité virtuelle. C'est la seconde nouveauté ! Les ingénieurs du parc font entrer les visiteurs par une autre entrée car l'expérience virtuelle commence avant même de monter dans le train.

Pas de french can-can ni de strass et paillettes pour cet univers, mais celui futuriste et fantastique du film "Valérian et la cité au 1000 planètes" de Luc Besson.

(Roland Mack, Luc Besson et Michaël Mack tenant les casques de réalité virtuelles de l'attraction Can Can Coaster - photo Europa Park)
Les personnes équipées de ces casques prendront place dans un train spécifique qui circulera entre les rames "normales". Une innovation que seule Europa Park propose, selon ses propriétaires.

Tous les voyants au vert

L’investissement pour la famille Mack dans ce nouvel univers tricolore est conséquent : 25 millions d’euros. Rappelons que le parc de Rust vient tour juste d’être élu pour la 5ème fois consécutive « Meilleur parc de loisirs au monde » par les World Tickets Awwards.

Le Making-of des travaux